Archives de
Month: octobre 2011

Le MFS Festool, en conclusion

Le MFS Festool, en conclusion

Cette publication est la partie [part not set] de 14 dans la série Le MFS de Festool

Comme je l’ai déjà évoqué, trois notions reviennent souvent lorsqu’on parle du système MFS : simple, rapide et précis.

Ajoutez-y une grande souplesse d’utilisation et l’intérêt du MFS devient évident.

Laissez-moi vous donner encore un exemple de ce m’apporte le MFS dans mon travail.

Quelques fois par an, je suis amené à remplacer des portes chez des propriétaires de maison. Cela implique des usinages à la défonceuse pour les charnières et autres quincaillerie, des gabarits sont alors nécessaires pour réaliser rapidement et précisément ce travail.

Auparavant, j’aurais passé du temps pour réaliser ces différents gabarits, j’aurais eu besoin de la scie sur table, de la scie radiale, de la scie sauteuse, du pistolet à clous et de son compresseur, et de matière première pour réaliser les gabarits.

Avec le MFS, je ne passe que quelques minutes à régler le gabarit pour le défonçage des emplacement de charnières, et quand j’en ai terminé avec les charnières, j’ajuste le gabarit MFS pour les autres éléments de quincaillerie.

J’ai essayé d’autres types de gabarits réglables, j’en ai apprécié certains, mais il y en a que je n’utiliserai même pas comme raclette à chewing-gum. Mais en fait, le plus souvent, il ne s’agissait pas des outils adaptés à ce travail.

Désormais, je n’emporte que le MFS. Il est si simple à utiliser que je peux confier le boulot à mes gars et m’occuper d’autre chose. Pouvoir réaliser un boulot rapidement et n’avoir pas à y revenir rend mon travail bénéficiaire. Le MFS est réellement utile pour cela. Vous n’avez pas besoin d’être un menuisier accompli pour faire les mêmes choses en aussi peu de temps et avec autant de facilité que je l’ai fait avec le MFS.

Lire la suite Lire la suite

Le MFS Festool, encore d’autres utilisations

Le MFS Festool, encore d’autres utilisations

Cette publication est la partie [part not set] de 14 dans la série Le MFS de Festool

Trouver des solutions créatives aux petits tracas qui affectent notre productivité ou notre plaisir au travail est la clé de projets réussis. J’utilise le MFS non seulement comme gabarit de défonçage, comme assistant pour les débits ou pour la fixation des pièces mais aussi pour que chaque tâche soit plus simple et rapide à réaliser. C’est un apporteur de solutions.

Lire la suite Lire la suite

Le MFS Festool comme assistant de collage

Le MFS Festool comme assistant de collage

Cette publication est la partie [part not set] de 14 dans la série Le MFS de Festool

Utiliser le MFS pour mettre les pièces d’équerre lors d’un collage est une bonne façon de débarrasser l’atelier des moules et autres installations. La table MFT est très pratique en elle-même pour tout ce qui concerne le serrage, ajoutez les profils MFS et vous multiplierez les possibilités. Avec la souplesse du MFS, il n’y a plus besoin de se fabriquer des gabarits personnalisés en bois pour le serrage de ses différents projets.

Lire la suite Lire la suite

Le MFS Festool, un assistant pour les débits (suite)

Le MFS Festool, un assistant pour les débits (suite)

Cette publication est la partie [part not set] de 14 dans la série Le MFS de Festool

Voici comment Jerry Work utilise le MFS comme guide de coupe et de défonçage avec la table MFT. Il forme un carré ou un rectangle avec quatre profils et en utilise un plus long à part comme guide.

Les échelles graduées du profil sont utilisées pour régler la distance du carré/rectangle par rapport au pare-éclats du rail de guidage. Je suis séduit par cette mise en place, même si je ne l’ai pas encore utilisée personnellement. Je m’aperçois que j’utilise les profils pour d’autres tâches et ne pense pas à les dédier à la table MFT. Je pense que l’ajout d’un profil de 1000 mm permettra de tirer pleinement partie de cette idée ingénieuse.

Lire la suite Lire la suite

Le MFS Festool, un assistant pour les débits

Le MFS Festool, un assistant pour les débits

Cette publication est la partie [part not set] de 14 dans la série Le MFS de Festool

Dans son manuel, Jerry Work montre comment utiliser le MFS comme guide pour la table MFT et comme story stick (story stick = pige dotée de marques de repérage) pour positionner les rails de guidage pour du débit ou du défonçage. Dans cette page, j’explique comment j’ai repris et adapté les techniques de Jerry à mon travail.

Brice Burrell.

Lire la suite Lire la suite

Le MFS Festool, trucs en vrac

Le MFS Festool, trucs en vrac

Cette publication est la partie [part not set] de 14 dans la série Le MFS de Festool

Pour la découpe de cercles, le diamètre maximum permis par le MFS 400 est d’environ 800 mm et celui permis par le MFS 700 est d’environ 1400 mm.

Pour l’utilisation comme gabarit, le réglage maximum du MFS 400 est d’environ 120 mm sur 320 mm, et pour le MFS 700 d’environ 320 mm sur 620 mm.

En accouplant plusieurs kits ou rallonges, on obtient de bien plus grandes dimensions (ce qui fait l’intérêt du MFS).

Lire la suite Lire la suite

Réaliser des découpes de cercles avec le MFS Festool 1/2

Réaliser des découpes de cercles avec le MFS Festool 1/2

Cette publication est la partie [part not set] de 14 dans la série Le MFS de Festool

Les premières réalisations qui me vinrent à l’esprit lorsqu’il fut question d’utiliser le MFS furent les mortaises et les incrustations. En recevant le MFS, je n’étais pas sûr de comment j’allais l’utiliser en menuiserie. J’étais quasi certain de l’utiliser pour usiner des emplacements de charnières, mais pour quoi d’autre ?

Réalisation d’un assemblage à ravancement d’onglet (« Jack Miter »)
(crédit photo : Brice Burrell – Custom Carpentry)

Lire la suite Lire la suite

Réaliser une incrustation avec le MFS Festool 2/2

Réaliser une incrustation avec le MFS Festool 2/2

Cette publication est la partie [part not set] de 14 dans la série Le MFS de Festool
Déplacement de la défonceuse pour usiner la partie mâle de l’incrustation
(crédit photo : Brice Burrell – Custom Carpentry)

Pour réaliser la pièce à incruster, j’ai installé la bague de 20 mm avec la fraise de 10 mm. La profondeur de passe de la défonceuse est réglée de sorte à traverser la pièce. La flèche rouge indique le déplacement de la défonceuse, qui se fait sur le périmètre du MFS.

La pièce obtenue (male inlay)
(crédit photo : Brice Burrell – Custom Carpentry)

Voici la pièce obtenue après défonçage. Ici, à l’inverse de la partie femelle, les coins sont à angle droit.

L’évidement usiné et l’incrustation à poser
(crédit photo : Brice Burrell – Custom Carpentry)

On détache délicatement l’incrustation de son adhésif et on l’insère dans l’évidement réalisé auparavant. Si tout baigne, les deux éléments seront parfaitement ajustés, ou ne demanderont qu’une légère retouche.

Si la pièce mâle est trop petite, jetez-là, ajustez le MFS et refaites-en une autre s’il vous reste de quoi en faire. Cela ne prend que quelques minutes. Souvenez-vous qu’une incrustation réussie apportera un certain cachet à votre réalisation, tout l’inverse de ce que donnera une incrustation mal ajustée.

Pour ces explications, j’ai utilisé une valeur de bague à copier qui n’existe pas chez Festool. Cette valeur a été prise pour faciliter la compréhension des calculs de décalages.

Voyons maintenant ce qu’il en est avec des bagues et des fraises Festool, ou avec des outils en mesures impériales.

Bit : fraise
Ring : bague de copiage

Légende : bit : fraise
ring : bague de copiage
(crédit photo : Brice Burrell – Custom Carpentry)

Le premier couple fraise/bague à copier, à gauche sur le dessin, est composé d’une fraise de 10 mm et d’une bague de 40 mm pour l’usinage de l’évidement, on utilise ensuite une fraise de 6 mm et une bague de 24 mm pour usiner la partie mâle.

Le deuxième couple fraise/bague à copier, à droite, est composé d’une fraise de 10 mm avec une bague de 40 mm, pour usiner l’évidement, puis d’une fraise de 3 mm et d’une bague de 27 mm pour la partie mâle.

En mesures impériales on aura : fraise d’un demi-pouce/ bague d’un pouce (évidement) et fraise de 1/8 " et bague de 3/8 " (partie mâle). Le deuxième ensemble est composé d’une fraise d’un demi-pouce et d’une bague de 1 1/4 " (évidement) et d’une fraise de 1/4 de pouce et une bague d’un demi-pouce (partie mâle). Ces exemples ne sont qu’une petite partie des différentes combinaisons disponibles.


Je veux maintenant installer une défonceuse sur ce panneau de MDF, pour m’en faire une toupie improvisée posée sur tréteaux lorsque je serai sur des chantiers. Voici la plaque que je monterai dans le MDF, opération qui se fera en deux temps : faire une découpe pour y passer la défonceuse puis une feuillure qui recevra la plaque.

La première chose à faire est de mesurer la plaque et le rayon des angles, afin de régler le MFS et choisir le diamètre des bagues à copier qui correspondront à ces angles.


Je commence par la découpe, avec une fraise hélicoïdale de 1/4 de pouce et une bague à copier de 1 pouce et demi.


La profondeur de passe est réglée de sorte à découper le panneau de MDF, je mets donc un martyr dessous pour ne pas entamer ma MFT. Je déplace la défonceuse en douceur autour du gabarit.


Pour la feuillure, j’utiliserai ma OF 1400. Une fraise de 18 mm et une bague de 30 mm sont déjà installés dessus, je règle le MFS pour avoir un décalage de 7 mm. La fraise de 18 mm me donnera des angles dont le rayon correspondra à ceux de la plaque.


Cette image montre la feuillure obtenue. Je teste ensuite le positionnement de la plaque.


On dirait bien que j’ai réussi du premier coup.

S’en sortir avec le MFS est simple, le temps d’apprentissage est rapide. Je n’ai pas besoin de réaliser de nombreux essais avant d’obtenir de bons résultats, c’est ok du premier coup à chaque fois.


En tout, pour terminer cet ensemble, cela ne m’a pris qu’une quinzaine de minutes, y compris le temps passé pour réaliser les prises de vues.

Brice Burrell – Custom Carpentry

Views: 19247 lectures.

Réaliser une incrustation avec le MFS Festool 1/2

Réaliser une incrustation avec le MFS Festool 1/2

Cette publication est la partie [part not set] de 14 dans la série Le MFS de Festool

Les incrustations apportent une touche intéressante à vos projets. L’incrustation que je vais réaliser maintenant est simple mais aura un bel effet sur la pièce finale.

Positionnement et calage du MFS(crédit photo : Brice Burrell – Custom Carpentry)

Lire la suite Lire la suite